Devisez, divisez !

Nous poursuivons ici notre série dédiée à ceux qui souhaitent briller sans efforts en société. Dieu sait s’ils sont nombreux !
Considérons que vous soyez déjà devenu une petite vedette de café (voir « Devenez un écrivain maudit »), il vous reste encore un peu de chemin à parcourir. 

Comme vous le savez, l’art du baratin requiert plus d’instinct que de culture. 
Toutefois, au cours de vos mondanités, il peut arriver que la conversation aborde un thème sur lequel vous seriez moins à l’aise. Le bel esprit que vous êtes se retrouverait en difficulté. Ce serait inacceptable.

Rassurez vous, des solutions existent.

Par exemple, si l’on vous demande votre avis à propos d’un groupe d’individus sur lequel vous ne sauriez quoi dire – un rock band, un conseil d’administration, un parti politique ou un couple célèbre, ne paniquez pas. Quand la parole vous sera donnée, il vous suffira d’asséner d’un air entendu:

« Oh vous savez ils sont très divisés… »

Puis, passez sans attendre à autre chose.
Cette réponse qui n’en est pas une, possède plusieurs avantages :

  • Cela donne l’illusion à votre auditoire que vous connaissez bien l’intimité du sujet. Vous passez donc pour une sorte de mystérieux initié.
  • Cette réponse coupe court à tout développement, sous prétexte que vous ne pouvez vous permettre de trahir ces secrets d’alcôve.
  • Vous ne prenez aucun risque, car comme chacun sait, aucun groupe n’existe sans division.

Ainsi, une fois de plus vous avez donné le sentiment d’avoir répondu d’une façon particulière, tout en balayant d’un revers de main ce sujet embarrassant sans entacher votre prestige.

Suite au prochain numéro.

NB

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *