Journal de Janvier 2019

Le premier mois vient de s’achever. Onze suivront.
Petite rétrospectives des 30 derniers jours

 

01/01/2019
L’année commence, et avec elle la consommation massive de Galettes des Rois.
Nos modernistes ont pensé un temps la rebaptiser « Galette des Droits de l’Homme ».
Sans doute pour souligner son côté étouffe chrétien. 

 

03/01/2019
Trump demande à un enfant s’il croit encore au Père Noël.

Pensée émue pour ce jeune garçon qui pourra affirmer plus tard que le Président des États Unis en personne lui a recommandé de ne plus croire au Père Noël…
Voilà qui redonne confiance en la politique tiens.

 

04/01/2019
43 ans aujourd’hui. Enfin !
J’ai toujours rêvé d’avoir 43 ans.
Cela me permet de rester pour un an encore dans la tranche 18 / 25.
À savoir 18 plus 25 ans.

 

05/01/2019
Rendez vous dans un immeuble boulevard du Montparnasse.
À peine l’entrée franchie, je me retrouve agressé par le clignotement vulgaire et bariolé des guirlandes d’un sapin dont les branches sèches crient pitié.
Prolonger ce genre de démonstration au delà du 2 janvier relève du sadisme.

 

07/01/2019
C’est la reprise. Janvier démarre pour de bon.
Janvier et ses collections de sapins morts sur le trottoir.
Janvier et ses épouvantables relents de Noël flétris.

 

09/01/2019
Hier soir, soirée « post Noël » au bureau.
Plus rien à boire vers 21h. Un collègue et moi nous dévouons pour aller chercher quelques munitions.
Sur le trajet du retour, je tourne la tête au mauvais moment, trébuche sur un margelle et m’écrase de tout mon poids sur le pack de bière que je trimballais sous le bras.
Résultat : un tesson planté dans la poitrine, pompier, urgence etc.
Impressionnant mais sang gravité.

Je me retrouve allongé sur un brancard et placé dans le box numero 12 !
Après quelques « ah » et « oh » devant l’entaille située sur mon torse, l’interne de service entreprend de raser quelques poils autour.
Il insiste ensuite pour me raser les parties génitales « par précaution ».
Je soupçonne un acte gratuit.

 

11/01/2019
Passé une excellente journée.
Vous méritiez de le savoir.

 

13/01/2019
Cela fait plus d’un an maintenant que le monde se réveille sans la présence de Johnny Halliday.

Ce n’était plus arrivé depuis Juin 1943.

 

15/01/2019
J’ai longtemps pensé que l’humanité avait besoin d’ordre.
C’est une bêtise.
En réalité, elle n’a besoin que de plaisir.
De nos jours, Jules César aurait dit : « Donnez leur du pain bio et des réseaux sociaux »

 

17/01/2019
Ballade au super marché. Arrêt devant le rayon moutarde.
Souvenir de l’année de mes 3 ans, au cours de laquelle je découvrais l’existence des verres Amora à l’effigie de personnages de bande dessinée.
J’avais demandé à ma mère comment ils étaient fait, elle me répondit que ces images étaient peintes sur le verre.
Du coup j’imaginais les caissières, pinceaux à la main œuvrer à la chose une fois le magasin fermé.

 

19/01/2019
Marre de ces enseignes dont le nom vante l’avantage compétitif : « Monoprix, Prisunic (autrefois), Franprix…».
Franc Prix ! Non mais sérieux… Quand on connaît le cynisme de la grande distribution cela prête à rire.
Je rêve désormais d’un monde où les prix à défaut d’être francs, seraient simplement honnêtes.

 

20/01/2019
Arrivé place des Ternes vers 23h.
Les hauteurs du nouveau Palais de Justice brillent désormais comme un phare dans la nuit.
Comme il est rassurant de toujours pouvoir situer la porte de Clichy ou que l’on soit !

 

23/01/2019
Dessine comme presque tous les jours et me dis que je devrais reprendre des cours.
L’apprentissage du dessin académique possède à mes yeux le mérite essentiel de prendre la mesure des contraintes indispensables au bien vécu de la liberté.
Pour affirmer son expression, la liberté la plus absolue ne saurait souffrir d’aucune limite inhérente à l’ignorance.
En d’autres termes comme disait l’autre: « Être libre n’est rien. Le devenir est tout »

 

25/01/2019
Se dit que si Judas n’avait pas trahi, ce prénom aurait pu rester à la mode.

 

29/01/2019:
Info inutile du jour :
Vient de découvrir que le très chic Bd Murat de Paris se prononce à l’envers « Boulevard Ta Reum ».

…à suivre

NB

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *