Métro, boulot, dodo… rigolos.

©NicolasBonnell

Métro boulot dodo. Ce slogan apparu dans les années 80 reste pour certains bien d’actualité. 
Les années ont passé.
Le métro est toujours là.
Ses mornes traditions persistent. Au coeur des rames, les smartphones ont remplacé les livres, mais les nuques restent courbées et les mines fermées. 

Halte au fatalisme !

« Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde », disait Gandhi qui restait marqué par un voyage sur la ligne 13 aux heures de pointe.
Il est temps de casser les codes, relever la tête et jouir du spectacle de la vie !
Montrez l’exemple !


Voici donc quelques idées, qui ne manqueront pas de meubler vos trajets et tromper votre ennui.

Observer le monde

  1. Rien ne vaut le plaisir de l’observation/déduction.
    Tel Sherlock Holmes, choisissez une personne au hasard dans le wagon et tâcher d’en deviner le plus possible sur lui sans échanger une parole. Chaque détail possède son importance – une coupe de cheveux mal fichue vous en dira autant que sa lecture, ou une tâche sur sa veste.
  2. Dans le même esprit, tentez de deviner l’objectif du voyage de votre sujet et ainsi la station à laquelle il devrait s’arrêter. Avec la pratique, les résultats viennent très vite.
  3. Un second jeu consiste à imaginer que, victime d’un voyage temporel, vous ayez atterri au milieu de cette rame.
    Bien entendu, vous ne savez pas en quelle année vous êtes.
    L’idée consiste à observer votre environnement pour le découvrir en moins de 2 minutes.
    Je vous entends d’ici… Vous constaterez que cela n’est pas si simple.

Exercer son esprit

Essayez de prononcer à l’envers le nom de chaque station que vous traversez avant que le train n’en reparte.
Si OPERA se lit tranquillement AREPO, nul doute que vous ne fassiez moins les malins un fois arrivé à Exelmans ou Mairie de Montreuil.

Aiguiser sa vue

Voici une dernière idée soufflée par une excellente camarade.
Vous êtes sur le quai. Le métro tarde à venir. Vous avez deviné l’année à laquelle vous vous trouvez et les autres passagers n’ont plus de secrets pour vous.
Il ne vous reste alors plus qu’une solution.

Levez les yeux vers le panneau indiquant les délais d’arrivée des trains et tentez de compter le plus vite possible les petite diodes qui composent les chiffres, AVANT l’entrée en gare de votre rame. Cela devrait faire accélérer la cadence.

 

Bien entendu, si à force de trajets, d’autres idées vous viennent, n’hésitez pas à me les communiquer. Je serai ravi de compléter cet article.

Sur ce, bon dimanche à tous.

0

1 commentaire sur “Métro, boulot, dodo… rigolos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *