Métronirique

Pouvoir retranscrire graphiquement la sensation d’un souvenir reste l’une de mes grandes obsessions.

Ces images mouvantes reflètent ici la possibilité d’une impression – une matière en suspens libre de se figer quand bon lui semble.
Pauvres de nous qui ne maîtrisons rien.

1 commentaire sur “Métronirique

  1. C’est super intriguant comme recherche et je trouve que votre approche évoque le travail de Turner, dans le désir de capter le mouvement et la sensation du moment.
    Contente de vous avoir découvert !
    Athéna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *