Un conte social

Je me souviens d’un homme qui mangeait de la Terre.

Il prétendait ainsi se rapprocher de ses racines.

Hélas, il se gavait au passage de pesticides.

Ses fondamentaux étaient pollués.

Pollués par la force des choses,

Pollués par la frénésie du temps qu’il ne maîtrisait plus.

Ce temps de l’économie reine,

Qui pousse chacun à produire plus.

Produire au détriment de nos vies… De sa vie !

Cette vie qu’il finit par perdre à force de travail

Ce travail qui le broie, avant de l’exclure

De cette société qui lui a déjà tant pris.

Qui affame son corps, efface son âme,

Et le condamne désormais pour survivre

À manger de la Terre.

NB

Un merveilleux conte de Noël

En cette période où la bienveillance inonde nos cœurs et sature nos foies, laissez moi vous compter l’étrange histoire d’un beau prénom baptisé LÉON.

Il fut un temps au cours duquel matin et soir,
LÉON cultivait sa gloire sans ne rien devoir.

Continuer la lecture de Un merveilleux conte de Noël

Quatre figures de style

Un mot pour chaque chose et chaque chose à sa place. La langue française fourmille de figures de style qui en font toute la richesse. 
Si antanaclase, oxymore, métonymie, ou zeugma vous évoquent les noms de lointaines galaxies, pas d’affolement. Voici quelques rappels de définitions qui contribueront, nous en sommes sûrs, à renforcer votre prestige social.

Continuer la lecture de Quatre figures de style

1830 et ses quatre rois

L’Histoire nous apprend que les deux derniers rois que la France connut furent Charles X, puis Louis Philippe 1er. Le premier fut chassé par une révolution populaire, qui propulsa le second sur le trône.
Or, l’affaire recèle quelques subtilités.

Continuer la lecture de 1830 et ses quatre rois

Ces inventions auxquelles nous avons échappé #1

Nouvelle rubrique « inventions » inaugurées aujourd’hui par une première série de prototypes farfelus tombés dans les oubliettes de l’histoire.

Le baladeur à vinyles

Sans conteste ma préférée, cette invention date du temps où la musique à emporter commençait sa conquête des coeurs et des marchés. Quand Sony lance son « walkman » en 1981, la concurrence s’active. Voilà donc le résultat…
Audiotechnica sortira un AT-770. D’autres suivront avec un enthousiasme éphémère. Une seule idée m’effleure: combien de validations internes ont été nécessaires à ces sociétés pour mettre cette chose sur le marché ? J’aurais aimé le tester pendant un jogging.

Continuer la lecture de Ces inventions auxquelles nous avons échappé #1

Lucky commercials

Ah comme me semble loin le temps où les médecins savaient encore ce qu’ils faisaient en recommandant de fumer des « Camels ». 

 

Plaisir de lire, désir de plaisir

Une partie de notre jeune génération, gavée d’images, tend à considérer la lecture comme un loisir révolu, voir carrément élitiste.

Cette considération peut paraître absurde, mais reste compréhensible. Chez l’enfant, l’image de la littérature reste souvent attachée aux contraintes scolaires. Son côté obligatoire dégoûte plus qu’il ne stimule. Soumise depuis plusieurs années à une rude concurrence sur le marché des loisirs, elle a perdu son côté universel pour devenir le privilège de quelques uns.

Au cours de mes années collège, les manuels de français mis à la disposition des élèves me paraissaient avoir vécu un siècle. Génération après génération, ces bouquins avaient fini par capter l’odeur vieillotte des salles de classes.

Continuer la lecture de Plaisir de lire, désir de plaisir