Fustiger les cons ? Non ça va…

Il est tellement facile de qualifier de « con » une personne ou un groupe aux opinions différentes des vôtres. Le phénomène se banalise toutes tendances confondues. Ce mépris systématique, cette intransigeance, oscille entre prétention et insécurité intellectuelle.
Dans l’écrasante majorité des cas, l’expression balaie en trois lettres une large gamme de sensibilités construites sur de complexes ressorts intimes. Réjouissons-nous plutôt de ces désaccords qui nourrissent le débat dans le respect de chacun. Peut être qu’à la fin, les seuls vrais « cons » resteront ceux qui emploieront encore ce terme sans la moindre mesure.

NB

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *